Pour celui qui, après s'être dignement préparé, s'approche de la table du Seigneur - Pierre Allix (prière)


Ô mon Dieu! Mon Père j'ai éprouvé ta miséricorde tout le cours de ma vie. Elle a éclaté à mon égard particulièrement, depuis que tu m'as donné la connaissance de la vérité. Et à l'heure présente, Seigneur, tu m'ouvres le trésor de toutes tes richesses. Tu m'offres Jésus-Christ tout entier avec tous ses bénéfices. Ô Dieu de mon salut, puisque tu veux que j'obéisse aux douces invitations de ta grâce, qui me commande de m'approcher de ta sainte table, j'en approche. Seigneur, fais que ce ne soit pas pour ma condamnation mais pour mon salut!

Dans l'examen que j'ai fait de moi-même, tu as touché mon coeur d'une sérieuse repentance, je sens que tu fortifies ma foi et que tu me tends toi-même la main pour me conduire à ta table, tout indigne que j'en sois. L'heureuse journée, où après t'avoir confessé mes péchés, tu m'en accordes la rémission par la participation au sacrement de la nouvelle alliance. Bon Dieu, fais-moi la grâce d'annoncer la mort de mon sauveur sur laquelle cette alliance est fondée, afin que je jouisse de tous les avantages, qui y sont attachés. Combien grande a été ta colère, combien exacte ta justice, puisque pour effacer mes péchés tu n'as point épargné ton propre fils, mais l'a livré pour nous à la mort.

Ta justice satisfaite ne mettra plus d'obstacle au cours de ta miséricorde. Non Seigneur, elle agit avec elle pour m'assurer de toute ta bonté. Ô que cette bonté est admirable, puisque outre les promesses que tu m'en donnes dans ta parole, tu veux qu'elle entre jusque dans mon âme par des signes et par des sceaux sensibles de ton amour. Tu les exposes sur la ta table, mais par l'efficace que la grâce leur donne, ils portent dans mon coeur, une confiance, une joie, une paix, une consolation ineffable. Par ces grâces célestes et invisibles, tu me donnes un gage assuré de mon union avec Jésus-Christ avec toi, ô mon Père! comme aussi avec ton Esprit-Saint.

Ô Divine union! c'est elle qui fait que j'ai la paix avec toi, que Christ s'est chargé de mes péchés, qu'il m'a donné tous ses biens, que je vis par son Esprit, que je suis uni avec tous les fidèles, que rien ne me séparera de ton amour, que nul ne m'arrachera de tes mains, que j'hériterai la vie éternelle dont je vais présentement recevoir les arrhes et le gage à ta table. Je ne crains ni mes péchés, car voici le sang de la nouvelle alliance répandu pour plusieurs en rémission des péchés; ni ton courroux, car voici le sceau de ta réconciliation avec moi; ni la loi, car il n'y a point de condamnation pour ceux qui étant en Jésus-Christ ne cheminent point selon la chair mais selon l'esprit.

Je ne crains point le Diable, car Christ l'a vaincu; ni la mort, car je reçois aujourd'hui le sacrement de la vie éternelle. Soutiens Seigneur, et augmente ces sentiments de confiance que tu m'inspires. Élève mon coeur à toi, transporte mes désirs et mes pensées au-delà de tous les objets terrestres et sensibles. Que cette communion qui sera peut-être la dernière de ma vie, m'engage à renoncer au monde et à ses vanités pour faire de ta parole l'unique règle de ma vie, l'unique sujet de mes méditations. Fais que vivant de la vie de Jésus, je lui sois fidèle jusqu'au dernier soupir de ma vie, pour être éternellement bienheureux dans le ciel. Ainsi soit-il, ainsi Soit-il!

Pierre Allix.

Préparation à la sainte cène.